Le Maté Vert

Le Maté, héritage Sud Américain ! 

Boire du maté est pour les Sud-américains une tradition ancrée dans leur culture et leur histoire. Il est un véritable symbole national pour plusieurs pays comme l’Argentine, le Paraguay et l’Uruguay.  

Il a été popularisé lors de la coupe du monde 2018 par des joueurs sud-américains comme Léo Messi et Luis Suarez mais également par le français Antoine Griezmann aujourd’hui champion du monde !

Quelles sont les différences entre le maté et le thé vert ?

Premièrement, le maté et le thé vert sont similaires sur de nombreux points mais ne possèdent pas les mêmes propriétés !

Le maté provient d’un arbre à feuille de la famille du houx (Ilex paraguariensis) originaire du Paraguay, d’Argentine, du sud du Brésil et d’Uruguay. Tandis que le thé provient d’une espèce d’arbuste appelé le théier (Camellia Sinensis), originaire du Sud-Est asiatique.

De plus, il n’y a pas la même dose de caféine (ou théine) dans les deux boissons. Effectivement, le maté est plus concentré que le thé.

Si l’on veut comparer leurs saveurs, c’est un peu compliqué car les arômes des thés sont très variés selon le mode de culture, de préparation et selon les terroirs (Voir article : Quelles sont les différences entre thé japonais, thé chinois et thé indien ?) 

Le maté est, quant à lui, herbacé avec une certaine amertume et une légère astringence (cependant, on peut rajouter une cuillère de miel pour l’adoucir).

Le maté est consommé dans une calebasse où les feuilles sont infusées. Il est bu à l’aide d’une bombilla, une paille métallique avec un embout qui permet de filtrer les feuilles.

Maté et maté vert : Des méthodes distinctes

Contrairement au maté traditionnel, le maté vert ne passe pas par une étape d’affinage (souvent entre 6 et 12 mois), ce qui lui permet de conserver des saveurs plus douces et une couleur vive.

Quelles sont les vertus du Maté Vert ?

Le Maté Vert possède de nombreuses vertus : Grâce à sa forte concentration en acide chlorogénique, il contribue à protéger le cœur et favoriser la circulation sanguine. C’est également une source riche en minéraux. Enfin, ayant un groupe de composés appelés saponines et acides caféoylquiniques (AQC), il aide à l’absorption des graisses ce qui fait de lui un allié minceur et un excellent tonifiant !

Comment prépare-t-on le Maté ?

Calebasse traditionnelle pour maté :

Le maté traditionnel se boit dans une calebasse qui est une véritable courge naturellement séchée. Elle sera la compagne idéale de vos moments matés.

A savoir, il n’y a pas de standard dans la nature : la contenance des calebasses peut donc varier mais est aux alentours de 200 ml.

Préparation de sa calebasse avant premier usage :

La calebasse est creusée dans une courge, il est donc nécessaire de suivre ces consignes avant utilisation, afin d’éliminer la poussière et les résidus, mais aussi à la rendre étanche et combler les éventuelles fissures.

Avant de l’utiliser pour la première fois, remplissez votre calebasse de feuilles de Maté aux 3/4, puis ajoutez de l’eau chaude. Laissez reposer au moins une nuit. Ensuite, videz la calebasse en grattant légèrement l’intérieur et retirez les résidus.

La paille pour thés et infusions (Bombilla) :

L’alternative pratique à la boule à thé standard !

Cette paille en inox (acier inoxydable) possède un filtre intégré, qui vous permet de vous émanciper de la boule à thé et de la théière ! Légère, elle est facile à nettoyer et à transporter partout, pour toutes sortes d’infusions et cela même avec des feuilles entières :  thés, tisanes, fleurs, froides ou chaudes…

Pratique pour déguster votre infusion sans en aspirer les feuilles !

Une tasse

Le maté convient aussi bien dans une tasse classique. Il vous faudra cependant une bombilla pour pouvoir filtrer les feuilles de maté.

Le petit plus : Pas besoin de la préparer avant son premier usage !

Préparation du maté en vidéo ! 

Pour retrouver nos accessoires à maté, c’est par ici ! Sans oublier nos matés – vert sauvage et de misiones ! 

Dans la même catégorie