La Sélection de Mars 2018 par Yumi !

La Sélection de Mars 2018 par Yumi !  

Voilà le mois de Mars ! Mois de l’arrivée du Printemps et du renouveau, Mars est un mois de transition entre deux saisons. C’est aussi un mois placé sous le charme de Vénus ! Un mois très féminin où l’on fête au Japon la Hina Matsuri : La Fête des Filles !

Dans les familles qui comptent une fille parmi leurs membres, est dressé un autel de poupées représentant l’empereur, l’impératrice et la cour, décoré de fleurs de Pêchers dont la floraison est de saison.

On lui prête des vertus porte-bonheur dont celle de maintenir les filles de la maison en bonne santé, souhaiter de la longévité et chasser les mauvais esprits. Cette coutume médiévale met à l’honneur les filles qui passent une journée pleine de divertissements, à boire du thé, à partager des gâteaux et plusieurs plats traditionnels comme les Hina Arare , le Chirashi Zushi ou les Hishi Mochi !

Le 8 mars, c’est la journée internationale de lutte des Femmes, on en profite pour allumer un encens de senteurs douces et florales en hommage pour se mettre à l’heure du Japon !

Voilà un petit conte japonais très poétique et très ancien pour fêter l’arrivée du Printemps ! 

« Un vieux couple vivait heureux dans un petit village, malgré le fait qu’ils n’étaient pas très riches. Ils vivaient de petits objets artisanaux fabriqués à partir de bambou, taillé par le vieil homme. Ils n’avaient qu’un seul regret : ne pas avoir d’enfants.

Un jour, le vieil homme, alors qu’il était dans la forêt, vit un bambou qui luisait de manière étrange. Afin d’éclaircir ce mystère, il trancha le bambou… et à sa grande stupéfaction trouva un joli petit bébé à l’intérieur du tronc !

Le vieux couple l’accueillit comme un don du ciel. De peur des questions qu’on pourrait leur poser, ils décidèrent de garder le secret et laisser grandir l’enfant, qu’ils appelèrent Kaguya-Hime (Princesse Kaguya), à l’écart du village. L’enfant finit par devenir une belle jeune fille, et la modeste famille était devenue aisée, car depuis la découverte du bébé dans la forêt, le vieil homme trouvait une pépite d’or dans chaque tronc de bambou qu’il coupait !

La petite famille vivait heureuse, mais la beauté de la jeune fille avait fini par se faire remarquer. De nombreux jeunes hommes - modestes artisans, cultivateurs, mais aussi des fils de nobles et de riches marchands - vinrent se présenter pour la demander en mariage. Le couple décida que ce serait à elle de décider ce qu’elle souhaitait faire de sa vie.

La jeune fille souhaitait rester à tout prix avec ses parents et refusait catégoriquement chacun des présents. Finalement, il ne resta plus que cinq d’entre eux, et ils se montraient particulièrement insistants. Pour s’en débarrasser, la jeune fille les envoya chercher des objets de grand valeur, impossibles à récupérer : au premier elle demanda de lui rapporter le bol sacré du Bouddha, au deuxième elle demande une branche à joyaux du Mont Horai la demeure des immortels, au troisième, la robe légendaire du rat de feu de Chine, au quatrième, le joyau d’un dragon sauvage et au cinquième le trésor des hirondelles. Aucun d’eux ne réussit. L’empereur finit par entendre parler de la jeune fille, qui refusa encore une fois la demande en mariage.

Plus les jours passaient, plus le vieux couple s’inquiétait pour leur fille : les soirs de pleine lune, son visage se couvrait de mélancolie. Elle finit par leur révéler qu’elle doit retourner dans son monde natal, la capitale de la Lune. Une délégation finit par venir la chercher et la jeune fille repart sur la Lune, laissant l’empereur et ses parents adoptifs très tristes mais heureux.

L’empereur, malheureux, décide de se rendre sur le mont le plus près de la lune pour y faire brûler les affaires que la Princesse Kaguya a laissé, dont un petit pot d’essence d’immortalité, ou fuji.

La montagne devint alors le Mont Fuji. »

Résultats 1 - 16 sur 16.

Haut