La Sélection d'Octobre 2018 par Yumi !

La Sélection d'Octobre 2018 par Yumi !  

Octobre, le mois de l’Automne ! On se prépare petit à petit aux mois d’hiver et de froid qui ne sont pas loin.

HACHIMAN MATSURI

Un des événements les plus impressionnants de ce mois d’Octobre au Japon ! Un retour au passé (plus précisément au 15e siècle) au travers de costumes et de musiques d’antan : à Takayama dans la province de Gifu, un superbe défilé de gens habillés avec des costumes de l’époque de Heian constitue l’un des trois plus beaux festivals du Japon. Ici, on allume un encens Cour impériale, parfait pour l’occasion !

FESTIVAL DU FEU DE KURAMA

Le festival du feu de Kurama, près de Kyoto, c’est un spectacle impressionnant de torches enflammées destinées à faire rempart contre les démons et éclairer le passage de la divinité protectrice de Kyoto.

En Europe, la tradition sera plutôt de brûler de la sauge, utilisée pour purifier spirituellement la maison et chasser les mauvais esprits. Pourquoi ne pas s’en inspirer et allumer un encens Sauge blanche de la gamme Herbosense ?

MARIMO CHAN MATSURI

Un événement très particulier et surtout autour du thème de l’écologie : Il s’agit d’un mouvement créé pour sauver l’algue Marimo à Hokkaido ! Marimo, c’est une algue en danger provenant du lac Akanko, élue monument naturel spécial : les algues Marimo sont de forme sphérique, et celles du lac atteignent 30 cm, alors qu’il leur faut environ 100 ans pour en atteindre 10 !

Le lac Akanko et l’algue Marimo sont très importantes dans la culture des Aïnu, peuple indigène de l’île de Hokkaido.

Nous aussi, on aimerait faire un petit hommage aux algues Marimo ! Celles-ci sont toutes mignonnes, mais surtout sont le symbole que notre écosystème est en danger ! Allez, on se fabrique de délicieuses truffes au chocolat enroulées de Matcha : clin d'oeil aux Marimo-chan de Hokkaido ! 

Et voici un petit conte traditionnel Japonais pour ce mois d'Octobre : 

Un vieux couple vivait heureux mais n’avait pas eu d’enfants. Ils priaient tous les jours depuis de nombreuses années pour avoir enfin un enfant, même si celui-ci n’avait que la taille d’un petit doigt. Et… leur vœu fut exaucé ! De manière très littérale d’ailleurs : le petit garçon ne faisait pas plus de 3 centimètres !

Ils appelèrent leur fils Issun Boshi (littéralement « le garçon d’un pouce »). Le petit vieillissait comme les autres, parfaitement proportionné, il avait l’esprit très vif, mais restait toujours minuscule. A 15 ans, il décida d’aller visiter la capitale. Ses parents lui donnèrent alors un bol de riz en guise de bâteau, une baquette en guise de pagaie, une aiguille en guise d’épée et une paille en guise d’étui.

Issun Boshi partit vers Kyoto via la rivière. Arrivé là-bas, il finit par rapidement trouver du travail dans une famille noble, malgré sa petite taille. Son travail le faisait apprécier de ses employeurs et notamment de leur jeune fille.

Un jour alors qu’il l’accompagnait prier au temple de Kwannon, deux féroces Oni (ogres du folklore japonais) leur barrèrent la route. Issun Boshi tenta de s’interposer, mais l’un des Oni, se riant de sa petite taille, l’avala tout cru ! Mais Issun Boshi tira immédiatement son épée et taillada l’œsophage de l’Oni. Le deuxième l’attrapa au vol, mais Issun Boshi lui planta son épée dans l’œil. Pris de panique, les Oni s’enfuirent en laissant derrière eux un de leur célèbre maillet, capable d’accorder des vœux. La jeune fille n’hésita pas une seconde : Elle attrapa le maillet, puis donna un coup sur la tête d’Issun Boshi : il fut immédiatement transformé en homme de taille normale et habillé comme un samouraï !

Heureux qu’il ait sauvé sa fille, le père accorda immédiatement la main de sa fille à Issun Boshi ! Issun Boshi fit venir ses parents en grande pompe, et pris soin d’eux dans leur vieillesse.

Résultats 1 - 13 sur 13.

Haut