Soigner

Soigner 

« Que ta nourriture soit ton médicament et que ton médicament soit dans ta nourriture » - Hippocrate

Comme l’explique Hippocrate, la nourriture est notre première médecine. Mais concrètement, comment se soigner en mangeant ?

Vous le savez, une bonne alimentation nous permet d’être en forme. Mais la notion de « bonne alimentation » n’est pas forcément bien comprise. Il arrive souvent que l’on croit s’alimenter de manière équilibrée, et pourtant, on prend  de mauvaises habitudes alimentaires sans réellement en avoir conscience ! Alors comment faire si je souhaite être en forme grâce à mon alimentation ?

Il faut identifier les habitudes alimentaires qui nuisent à ma santé, afin d’être en mesure d’instaurer une alimentation saine et équilibrée dans mon quotidien.

 

Repartir sur de bonnes bases, car mieux vaut prévenir que guérir !

Voici nos conseils :

Prendre des repas à heures fixes : la fréquence des repas a son importance. Les grignotages, manger de manière anarchique en oubliant les rythmes biologiques rend plus vulnérable au surpoids ou aux maladies comme le diabète. Inspirez-vous de  chronobiologie, la science des rythmes biologiques pour les êtres vivants !

Choisir ses aliments : Pour manger sain, préférez les aliments saisonniers (fruits et légumes de saisons) car ils seront plus gorgés en vitamines et minéraux. Et aussi en goût ! Mieux vaut éviter les aliments tout prêts et transformés, plus riches en sucres, graisses et sel, sans compter les additifs et arômes de synthèse, entre autres.

Encouragez l’agriculture biologique : privilégiez les aliments d’origine agriculture biologique meilleurs pour notre santé (meilleure qualité des produits, pas de pesticides, pas d’additifs…) mais pas que ! Au niveau éthique, on participe à la préservation des écosystèmes naturels et de la biodiversité, on encourage le commerce équitable et la distribution de proximité. Au mieux, faites-vous un petit potager dans le jardin ! 

Limitez certains aliments : on peut tout à fait modérer la présence de certains aliments dans notre alimentation, notamment les produits d’origine animale comme les laitages, le poisson, les viandes ou les œufs. Il a été démontré que les personnes mangeant moins d’aliments de ce groupe étaient en meilleure santé physique et avaient une meilleure hygiène de vie que les autres. Par ailleurs, si chacun d’entre nous modérait un tant soit peu sa consommation de produits animaux, les industries fonctionnant à l’abattage intensif, l’élevage à la chaîne, la destruction des territoires marins et terrestres seraient remplacés par de petites productions respectueuses des animaux et eco-friendly, ce qui augmenterait nettement la qualité des produits. Voilà pourquoi favoriser vos petits producteurs et les produits bio. 

Optez pour d’autres sources d’aliments : les produits d’origine animale sont substituables par des combinaisons de légumineuses (soja, lentilles..) et de céréales ou de chénopodiacées (comme le quinoa) . Ces végétaux associées aux légumes et fruits vos apporteront tous les nutriments nécessaires, protéines, glucides, vitamines et minéraux, et contrairement aux produits animaux, des fibres et des oligo-éléments essentiels souvent déficitaires dans notre alimentation. Le lait et les yaourts peuvent eux aussi être remplacés par des laitages végétaux provenant de fruits secs comme l’amande, de céréales comme le riz ou encore de légumineuses comme le soja.

Cuisinez chez vous : cuisiner à la maison permet de contrôler ce qui atterrit dans votre assiette et celle de vos proches ! Il n’est pas toujours facile de cuisiner chez soi tous les jours, mais il est préférable d’instaurer au maximum cette habitude. (Voir notre thématique ici : Cuisiner). Pour ceux qui, par exemple, ne peuvent pas rentrer chez eux tous les midis  ou qui ne souhaitent pas s’encombrer à préparer le repas du lendemain chaque soir, on peut s’inspirer d’une méthode piquée aux sportifs, « Le Meal Prep ». Il s’agit de planifier ses repas à l’avance, et de préparer un maximum les éléments de ses repas (par exemple, pour les 3 à 5 jours qui suivent). Cela permet de se tenir à une alimentation équilibrée, de favoriser la fréquence des repas à la même heure, et en plus cela permet de faire des économies, car on arrête d’acheter des choses dont on n’a pas besoin et qui risquent de déclencher d’éventuelles sessions de grignotages intempestifs.

Manger sainement ce n’est pas plus coûteux que d’autres types d’alimentation plus laxistes. De plus, en termes de qualité, on y gagne forcément ! Ne pas manger équilibré entraîne des désordres nutritifs. Le bon signal du sentiment de satiété ne se ressent pas si le métabolisme n’a pas obtenu ce qu’il demande : il est préférable de favoriser la qualité à la quantité, de prendre son temps et de bien mâcher !

 

Comment adopter une alimentation saine ? 

Une bonne alimentation, c’est un moyen de prévenir les maladies, de se sentir mieux physiquement et psychologiquement. Lorsque l’on y pense c’est assez logique : si l’on a des problèmes de digestion ou une carence en minéraux, le premier réflexe à avoir est d’adapter son alimentation.

Mais les signaux d’alerte ne s’expriment la plupart du temps qu’au moment où le corps est déjà affecté. Le but d’une alimentation saine tous les jours, c’est éviter ces gênes, mais aussi de prévenir le risque de maladies chroniques plus graves comme le diabète, le cancer, les conséquences du mauvais cholestérol, l’obésité, les carences en nutriments, l’hypertension… autant de raisons qui nous poussent à adopter une alimentation équilibrée ! Toutes ces maladies sont liées à une mauvaise alimentation. Pour les éviter, agissons en priorité sur la source de ces maladies, c’est-à-dire nos habitudes alimentaires.

 

Le jeûne thérapeutique : repartir du bon pied

Le jeûne est l’une des plus anciennes techniques pour s’auto-guérir. Même les animaux cessent instinctivement de manger s’ils sont blessés ou même malades. Le principe du jeûne est de s’abstenir de tout aliment sauf de l’eau, ou de s’en tenir à un seul groupe d’aliments (mono diète) afin de reposer et régénérer l’organisme.

Attention, on ne parle pas ici d’une technique de régime pour mincir mais du principe de nettoyage de l’organisme, dans le but d’aider les fonctions d’élimination. Il faut noter aussi qu’il permet un repos physiologique permettant d’aiguiser l’esprit, qui était déjà recommandé par Socrate il y a 2 500 ans !

Hildegarde de Bingen préconisait aussi le jeûne. Il s’agit de renoncer volontairement aux repas trop riches, ce qui permet de soulager le métabolisme et d’aider à la régénération de l’organisme en allégeant le corps et l’esprit. Le jeûne d’après Hildegarde permet d’y voir plus clair et de reposer le corps.

 

Favoriser le bon fonctionnement des fonctions physiologiques

Manger sainement, c’est aussi favoriser le bon fonctionnement des facultés physiologiques comme la digestion, la circulation sanguine et retarder le vieillissement des cellules. Beaucoup d’aliments, connus ou méconnus, détiennent des propriétés qui soignent.

Les principes de la Phytonutrition : Il s’agit d’établir un lien entre prévention, nutrition et santé, en profitant des vertus des plantes. Celles-ci permettront de contribuer au maintien d’une bonne santé en rendant efficaces et réactives nos fonctions physiologiques.

- Les phytonutriments  ne sont ni des vitamines, ni des minéraux, et ils se retrouvent naturellement dans les éléments végétaux. On y retrouve le béta-carotène, les flavonoïdes, les tanins… ce sont des super nutriments ! Pour savoir quels phytonutriments sont contenus dans quels aliments, des chercheurs les ont classés par familles de couleur : violets, verts et jaunes, rouges et blancs.

(Pour exemple : violet pour la betterave et la mûre, vert pour le thé vert et l’épinard, jaune pour l’abricot et le potiron, rouge pour la fraise et la tomate, et enfin blanc pour la poire et le chou-fleur). 

- Les huiles essentielles : Les essences végétales et concentrés aromatiques volatils d’une plante contiennent de nombreux principes actifs différents.  Certaines huiles essentielles comme les aromates dont elles sont extraites ont des propriétés intéressantes dans l’alimentation saine : Sur les différents organes (foie, estomac,  et fonctions de la digestion, sur la satiété, sur l’appétit etc… Traditionnellement utilisées en olfaction ou en contact avec la peau, elles s’invitent de plus en plus en cuisine et sont super faciles à utiliser sous forme cristallisée. Retrouvez les Cristaux d'Huiles Essentielles ici 

Vertus des plantes aromatiques et des épices : Les plantes aromatiques et les épices sont utilisées depuis des siècles dans la cuisine et la médecine. On les retrouve en tisanes, en condiments, en huiles essentielles… autant de formes que de vertus ! Pour en savoir plus sur les plantes aromatiques, c'est par ici ! 

 

Bien être avec Aromandise

Prenez soin de vous avec les produits Aromandise et son épicerie bio. Des cristaux d’huiles essentielles, des épices, des aromates, des fleurs à cuisiner, des tisanes et des thés… Pour allier plaisir et santé par la cuisine !

Retrouvez l’épicerie bio Aromandise ici ! 

Haut