Diététique

Diététique 

J’aimerai manger plus sainement plus diététique, mais par où commencer ? Il existe une montagne de principes de diététiques à disposition sur le net. Pour se construire au mieux la diététique qui vous convient, pourquoi ne pas faire ensemble une synthèse des diététiques traditionnelles, scientifiques et alternatives ?

Diététique Ayurvéda, Hippocrate et chinoise

Les principes de la diététique chinoise

Si vous souhaitez adopter les principes de la diététique chinoise, il faudra commencer par réapprendre à vous alimenter. Vous devrez réorganiser vos journées de manière à consommer vos repas dans le calme, et veiller à manger tôt le soir. Le repas devra être principalement composé de céréales et de légumineuses, oubliez le micro-ondes et surtout évitez la consommation de produits laitiers et de viandes rouges.

La diététique selon Hippocrate repose sur les principes suivants :

Le principe des humeurs : le corps humain est constitué de 4 humeurs (sang, lymphe ou phlegme, bile jaune et bile noire soit l’atrabile). La santé dépend de l’équilibre de ces 4 humeurs.
Il est préférable de manger certains aliments crus et d’autres cuits, car la digestion, c’est aussi une « cuisson » des aliments.
Il est recommandé d’équilibrer sa nourriture en fonctions de ses besoins et de son tempérament (qui dépend des humeurs).
Les 4 éléments naturels (eau, terre, air et feu) correspondant aux 4 humeurs (lymphatique, mélancolique, sanguin et colérique) permettent une classification des aliments. La diététique hippocratique préconise de manger les aliments qui permettront d’équilibrer son humeur du moment.
Par exemple, une personne mélancolique de nature humorale à tendance froide se verra prescrire de boire du vin (chaud et sec).

La diététique Ayurvédique

L’alimentation diététique ayurvédique est essentiellement basée sur la classification d’aliments par groupe. Il s’agit de la science des 6 goûts, dans laquelle chaque aliment possède une énergie. En Ayurvéda, la nourriture est un outil puissant pour travailler sur le corps, l’esprit et la conscience.

Diététique scientifique

La diététique scientifique est celle dont vous avez sûrement déjà entendu parler. Elle repose sur la notion des apports en nutriments dont le corps a besoin, de l’énergie qui doit lui être apportée en fonction de son activité, de son âge et de son environnement.

Il s’agit de la science de l’alimentation équilibrée. Elle a pour objectif de permettre aux personnes de conserver ou retrouver leur poids de forme, préserver ou encore améliorer leur santé.
En diététique scientifique, on considère 6 groupes de nutriments qui sont : les vitamines, les minéraux, les oligo-éléments, les lipides, les glucides et les protéines.

Ces nutriments sont des composants élémentaires que l’on retrouvera dans les aliments, et sont nécessaires à l’organisme pour palier à ses besoins physiologiques (ex : croissance). Chaque nutriment assimilé couvrira un besoin spécifique du métabolisme, c’est pourquoi il est nécessaire de bien équilibrer son alimentation en fonction de ses besoins, qui varient avec l’âge, le sexe, le climat, la taille et l’activité d’une personne.

Diététiques alternatives

Il existe plusieurs diététiques alternatives qui se concentrent sur l’hygiène de vie :

- Méthode Kousmine : le docteur Catherine Kousmine est l’une des fondatrices de la médecine orthomoléculaire. Il s’agit de rétablir l’équilibre acido-basique urinaire de palier aux carences minérales et vitaminiques de réhabiliter certains aliments pour rééquilibrer l’alimentation et de prendre soin de sa flore intestinale (éviter les sucres et les protéines en trop forte quantité ou en association inadéquate qui sont sources de putréfaction intestinale).

- Naturopathie : il s’agit d’une médecine non conventionnelle qui vise à purifier l’organisme des toxines par des moyens jugés naturels : l’instauration d’une hygiène de vie, la phytothérapie et l’exercice physique.

- Diète méditerranéenne ou régime crétois : Il s’agit d’un régime alimentaire regroupant les saveurs et les ingrédients des pays bordant la Méditerranée. On y retrouve les habitudes des repas conviviaux, la consommation de fruits, de légumes et de céréales tout cela sans consommer beaucoup de produits animaux.

- Régime Shelton (régime dissocié) : Il s’agit d’une pratique alimentaire consistant à assimiler les aliments acides et basiques séparément. Dissocier les deux groupes d’aliments permettrait une meilleure assimilation des enzymes et une meilleure digestion. Pour cela, il est aussi nécessaire de respecter le cycle naturel du corps pour ingérer les aliments au bon moment.

- Le végétarisme : Le végétarisme est une pratique alimentaire visant à exclure la consommation de chair animale de par des questions éthiques, la critique des méthodes d’élevage et d’abattage, l’impact environnemental ou encore le refus de l’exploitation animale. Le végétarisme occidental classique inclut dans son régime la consommation d’œufs, de produits laitiers, de miel et de champignons (en plus des légumineuses, fruits et céréales). Pour en savoir plus, vous trouverez plus d’informations ici (Sous thématique Végétarisme)

- La diète d’Okinawa : un régime alimentaire qui s’inspire de l’alimentation des habitants d’Okinawa au Japon, où l’île compte une forte proportion de centenaires. L’un des principes marquants de ce régime est de n’être rassasié qu’à 80% à la fin de chaque repas.

Il faut que j’adopte la diététique qui me convient !

Avec toutes ces solutions de diététiques, il est tout à fait possible de m’inspirer de chacune d’elles pour élaborer une diététique vraiment adaptée à mes besoins ! On peut tout à fait associer les principes de la diététique scientifique, alternative et traditionnelle, dans la mesure où cela amènera un équilibre alimentaire, une bonne hygiène de vie ainsi qu’une meilleure écoute de son corps et de ses besoins.

Tout en sachant que nos besoins varient dans le temps et que le conseil le plus judicieux est sans doute celui d’ajuster en permanence notre alimentation à nos besoins dans une approche de long terme : De l’équilibre et de la discipline dans la durée prenant en compte ses besoins physiques, sa satisfaction psychologique sur long terme et savoir s’adapter aux situations réelles de la vraie vie (repas à l’extérieur, rythme de vie, temps contraint…).

On apprendra à cuisiner à la maison, à varier la cuisson de ses aliments, à les choisir et à manger sain, pour enfin dire stop aux mauvaises habitudes alimentaires.
Des réflexes sont aussi à adopter lors de l’achat des produits, privilégiez donc les produits bio, de saison et qui engendrent le moins de pollution (transports). Manger sain est tout à fait possible, et la diététique n’est pas une science exacte ou figée : elle doit être adaptée à mes besoins !

La contribution Aromandise

Vous le savez, dans notre environnement industrialisé, on est sujet à énormément de parasites visuels et sonores concernant la nourriture et on finit par écouter ses pulsions générées par les images appétissantes plutôt que son corps et les réels besoins de son métabolisme.

Sans compter que les ingrédients utilisés dans la plupart des produits élaborés (sucres raffinés, sodium, additifs alimentaires comme les colorants, les sulfites, le glutamate de sodium et l’aspartame, agents conservateurs, émulsifiants, colorants…) nous empêchent d’avoir un réel contrôle sur ce que l’on ingère et modifient notre perception des besoins de notre corps (vous l’avez sûrement vécu aussi, le sucre appelle le sucre !).

Autant de bonnes raisons de stopper les mauvaises habitudes alimentaires !

AROMANDISE vous propose une large gamme de produits d’épicerie bio riches en saveurs pour vous aider et vous guider dans la confection de plats sains, dans l’instauration d’une hygiène de vie et d’une alimentation équilibrée.

Retrouvez nos produits ici ! 

Haut