Guide pratique de la marque "Hildegarde de Bingen"

En quelques mots

Le bien être par les plantes

 

Les recettes des produits de la marque Hildegarde de Bingen utilisent les ingrédients préconisés par la célèbre abbesse ainsi que des fleurs et plantes qui n’étaient pas forcément disponibles en Europe à son époque mais qui contribuent à l’esprit de son enseignement par leurs flaveurs et leurs vertus. Nos produits s’inspirent librement de l’enseignement d’Hildegarde de Bingen en s’adaptant aux besoins et ressources actuels.

 

Tous nos produits sont fabriqués avec des ingrédients issus de l’agriculture biologique.

Mélanges de plantes médicinales, de fleurs, de fruits et d’épices bio, les produits Hildegarde sont simples à utiliser, savoureux et bénéfiques pour la santé : le plaisir de se faire du bien et de renouer avec un savoir millénaire de notre tradition Européenne.

Aromandise propose une gamme de produits prêts à l’emploi, à utiliser dans la cuisine au quotidien, pour allier bien-être et plaisir.

Vous trouverez également dans notre gamme des ingrédients et aromates spécifiques purs à ajouter vous-même dans votre cuisine et votre alimentation.

 

 

Fabrication

Nos produits sont composés avec des ingrédients préconisés par Hildegarde de Bingen. Nous nous autorisons à compléter les recettes avec des ingrédients qui n’étaient pas disponibles en Europe à son époque et qui apportent des synergies utiles.

Ex : l’Hibiscus

Nos recettes utilisent les ingrédients les plus importants décrits et prescrits par Hildegarde de Bingen dans ses écrits.

On y trouve des ingrédients courant à notre époque comme le grand épeautre, l’avoine, la cannelle, la muscade, le clou de girofle, la sauge, le thym, la réglisse, la rose, la lavande, le gingembre, le laurier, le fenouil, le coing, etc… D’autres aromates de nos recettes ont été « oublié » à notre époque moderne ou sont utilisés marginalement comme le psyllium noir, l’achillée millefeuille, l’hysope, la sarriette, le sureau, le galanga, l’armoise, le genièvre, l’églantier…

Certaines recettes de nos produits sont décrites dans ses écrits. La plupart sont librement inspirées de son enseignement.

Par ailleurs nous dosons les ingrédients en tenant compte des doses efficaces pour les bienfaits recherchés

Ex : « Digestion légère» contient des plantes stimulantes de la digestion, qui agissent pour réduire les flatulences et purifier le sang et l'haleine.

« Minceur », un phénomène contemporain contient des plantes qui favorisent  les fonctions d'élimination et de drainage et aident au contrôle et au maintien du poids de forme.

« Relaxante » contient des plantes apaisantes, parfaites pour évacuer les tensions du corps et de l'esprit.

« Bonne nuit », la situation de nos contemporains sur le plan de l’activité physique et des rythmes de vie a évidemment évolué, la mélisse qui régule l’influx nerveux, l’anxiété, a un effet légèrement sédatif et diverses propriétés dont digestives. Elle est le principal ingrédient de cette recette. La mélisse fait partie du capitulaire de Charlemagne, même si nous ne l’avons pas trouvé dans les écrits de Hildegarde. Cette plante est juste parfaite dans cet usage.

Nous cherchons enfin à créer un goût agréable et harmonieux.

Respect de la réglementation :

Nous devons nous assurer de respecter  la réglementation française et européenne sur la vente au public des plantes médicinales et de leur utilisation.

Les allégations indiquées pour les ingrédients doivent être autorisées ou en cours d’évaluation par l’EFSA. Elles doivent répondre aux principes généraux applicables à toutes les allégations ainsi qu’aux règles établies par le règlement (CE) n°1924/2006.

Le statut alimentaire de chaque plante utilisée a été étudié et défini. Chaque ingrédient de nos recettes peut être utilisé dans les denrées alimentaires ou en tant que plante aromatique.

Lorsque des ingrédients utilisés sont soumis à restriction pour certaines personnes, nous le précisons sur l’étiquette du produit concerné.

Ex : pour la réglisse, les personnes souffrant d’hypertension doivent éviter toute consommation excessive.

 

Nos ingrédients :

Des soins pointilleux ont été apportés du champ à votre tasse. La haute qualité organoleptique et la richesse en composants bénéfiques pour la santé de nos ingrédients sont contrôlées.

100% des ingrédients végétaux et animaux de nos produits sont issus de l’agriculture biologique en relation durable avec les exploitants agricoles. Ingrédients originaires de l’union européenne à l’exception des ingrédients exotiques. Culture et fabrication où les procédés manuels sont privilégiés et les produits récoltés à maturité.

Respect d’une démarche écologique.

Conditions d’exploitation et de production non polluantes et ne favorisant pas la disparition des espèces végétales et animales.

 

Nos emballages :

Les emballages des produits Hildegarde de Bingen sont réalisés en matériaux recyclables. La présentation est valorisante et attractive, et le positionnement bien-être de la gamme est net et affirmé.

Pour nos produits Hildegarde de Bingen en vrac, nous utilisons une boite en carton de qualité alimentaire, imprimé sous le label écologique Imprim’vert,  100% recyclables. Sachets transparents conçus à partir de cellulose, matière première renouvelable dérivée du bois.

Ce sachet compostable et biodégradable possède des propriétés excellentes de préservation des arômes du thé et des épices.

Nos infusettes sont compostables, fabriquées en fibres d’Albaca et de cellulose blanchies sans chlore et dans le respect de l’environnement.

Nos cartons de suremballage sont 100% recyclés et recyclables

 

 

 

herbier Plantes utilisées

 

Hildegarde de Bingen dans la première partie de son encyclopédie Physica « Liber plantis » décrit 230 plantes et en propose un usage thérapeutique

Source : Laurence Moulinier. Hildegarde de Bingen, les plantes médicinales et le jugement de la postérité :  pour une mise en perspective. Les plantes médicinales chez Hildegarde de Bingen, Oct 1993, Gent, Belgique. pp.61-75, 1994. <halshs-00608791>

 

ANNEXE : NOMENCLATURE Les chapitres du "livre des plantes" (lib. I)
1. De Tritico Blé Triticam vulgare L.
2. De Siligine Seigle Secale cereale L.
3. De Avena Avoine Avena sativa L.
4. De Hordeo Orge Hordeum vulgare L.
5. De Spelta Epeautre Triticam spelta L.
6. De Pisa Pois Pisum sativum L.
7. De Faba Fève Viciafaba L.
8. De Lente Lentille Errum lens L.
9. De Vichbona Lupin blanc Lupinus albus L.
9a. De Hirs Millet Panicam miliaceum L.
10. De Venich Millet des oiseaux Setaria ita/ica L.
Il. De Hanf (1) Chanvre Cannabis sativa L.
12. De Ratde Cumin noir, Nigelle Nigella sativa L.
13. De Galgan Galanga Alpinia galanga L.
14. De Zituar Zédoaire Amomum zedearia L.
15. De Ingeber Gingembre Amomum zingiber L.
16. De Pipere Poivre noir et long Piper nigrum et longum L.
17. De Kumel Cumin Cuminum cyminum L.
18. De Bertram Pyrèthre Anthemis pyrethrum L.
19. De Liquiricio Réglisse Glycyrrhiw glabra L.
20. De Cynamomo Camnelle Laurus cinnamomum L.
21. De Nuce muscata (2) Noix muscsade Myristica moschata L.
22. De Rosa Rose Rosa gallica L.
23. De Lilio Lys blanc Lilium candidum L.
24. De Psillio Herbe aux puces Plantago psyllium L.
25. De Spica Lavande Aspic Lavendula latifolia L.
26. De CubeLo Cubèbe Piper cubeba L.
27. De Gariofiles (3) Girofle Eugenia caryophyllata L.
28. De Christiana (4) Ellébore noir ? Helleborus niger L.
29. De Lunckwurtz Pulmonaire Pu/monaria officinalis L.
30. De Hirtzunge Scolopendre Asp/enium scolopendrium L.
31. De Gentiana Gentiane Gentiana lutea L.
32. De Quenula Serpolet Thymus serpillum L.
33. De Andorn Marrube Marrubium vulgare L.
34. De Hirtzswam Clavaire ? I}uffes ? Lycoperdon cervinum L. ?
35. De Lavendula Lavande Lavendula angustifolia L.
36. De Fenugracco Fenugrec Trigonella joenumgraccam L.
37. De Sysemera (5) Balsamite ? Menthe coq ? Balsamita major L. ?
38. De Pfefferkrut Sariette ? Satureia sp.
39. De Scherling Ciguë Conium maculatum L. ?
40. De Gamphora (6) Camphre Laurus camphora L.
41. De Amphora Oseille Rumex acetosus L.
42. De Huswurtz Joubarbe Sempervivum tectorum L.
43. De Stichwurtz Bryone Bryonia alba et diaica L.
44. De Wuntwurtz Vulnéraire Anthyllis vuineraria L.
45. De Sanicula Sanicle Sanicula europaea L.
46. De Heylheubt Colchique Coichicam autumnale L.
47. De Farn Fougère Filicaria
48. De Haselwurtz Asaret Asarum europaeum L.
15
49. De Herba Aaron Arum tacheté ? Arum maculatum L. ?
50. De Humela ? ?
51. De Wulffesmilch Euphorbe Euphorbia esula L.
52. De Dolone Bdladone Atropa belladonna L.
53. De Dauwurtz (7) Pissenlit ? Cramois ? Taraxacam offcinale ?
Galeopsis tetrahù L. ?
54. De Brachwurtz Euphorbe Euphorbia spec.
55. De Funffblatt Potentille rampante Potentilla reptans L.
56. De Mandragora Mandragore Mandragora offcinalis Mill. ?
57. De Winda Liseron Convolvulus arvensis et sepium L.
58. De Boberella Alkékenge Physalis alhetengi L.
59. De Binsuga (8) Lamier blanc ? Lamium album L. ?
Mélisse ? Melissa offcinalis L. ?
60. De Sunnewirbel Chicorée sauvage Cichorium intybus L.
61. De Hoppho Houblon Humulus lupulus L.
62. De Lilim Lys ? Lilium tigrium ?
63. De Selba Sauge Salvia offcinalis L.
64. De Rutha Rue ofOlcinale Ruta graveolens 1.
65. De Hyssopo Hysope Hyssopas offainalis L.
66. De Feniculo Fenouil Foenichlum vulgare L.
67. De Dille Aneth Anethum graveolens L.
68. De Petroselino Persil Apium petroselinum L.
69. De Apio CéJeri Apium graveolens L.
70. De Kirbele Cerfeuil Scandix cerefolium L.
71. De Pungo Beccabonga Veronica bsccabunga L.
(cresson‐de‐cheval)
72. De Crasso Cresson alénois Lepidium sativum L.
73. De Brunencrasse Cresson‐de‐fontaine Nasturtium officinale
R. Brown ou N. aquaticam L.
74. De Burtel Pourpier Portulaca olerocea L.
75. De Bachmyntza Menthe aquatique Mentha aquatica L.
76. De Myntza Maiori Menthe silvestre Mentha silvestris L.
77. De Minori Myntza Menthe des champs Mentha arvensis L.
78. De Rossemyntza Menthe crépue Ment*a crispa L.
79. De Allio Ail Allium sativum L.
80. De Alslauch Echalote Allium ascolonicam L.
81. De Porro Poireau Allium porrum L.
82. De Lauch Ciboule Alliumfstulosum L.
83. De Unlauch Oignon Allium cepa L.
84. De Kole Chou Brassica oleracea L.
85. De Wiszgras Herbe des prés Polygonum aviculare L. ?
(renouée des oiseaux ?)
86. De Stutgras (9) Folle‐avoine ? Avenalatua L. ?
87. De Kurbesa (10) Courge Cucurbita lagenaria L.
88. De Ruba Rave Brassica rapa L.
89. De Retich Radis Raphanus sativas L.
90. De Latich Laitue Lactuca sativa L.
91. De Lactuca agresti Laitue sauvage lactuca virosa L.
92. De Wilde Latich Laitue scariole Lactaca scariola L.
93. De Herba Senff Moutarde des champs Sinapis arvensis L.
94. De Sinape Moutarde blanche Sinapis alba L.
16
95. De Alant Aunee Inula helenium L.
96. De Papavere Pavot Papaver somniferum L.
97. De Babela Mauve Malva silvestris L.
98. De Cletta Bardane Aretium lappa L.
99. De Distel Chardon‐béni ? Cnicus benedictus L. ?
100. De Urtica Ortie Urtica diaica et urens L.
101. De Plantagine Grand Plantain Plantago maior L.
102. De Menna (Il) Mâche ? Valeriana olitoria L. ?
103. De Viola Violette Viola odorata L.
104. De Melde Arroche des jardins Atriplex hortensis L.
105. De Gunderebe ‐ Lierre terrestre Glechoma hederacca L.
106. De Stagwurtz Aurone Artemisia abrotanum L.
107. De Biboz Armoise commune Artemisia vulgaris L.
108. De Cle bèfle des prés Trifolium pratense L.
109. De Wermuda Absinthe Artemisia absinthium L.
110. De Bilsa Jusquiame noire Hyoscyamus niger L.
111. De Reynfan Tanaisie Tanacetum vulgare L.
112. De Dost Origan Origanum vulgare L.
113. De Garwa Millefeuille Achillea millefolium L.
114. De Agrimonia Aigremoine Agrimonia eupatoria L.
115. De Dictamno Fraxinelle Dictamnus albus L.
116. De Metra Grande camomille Chrysanthemum parthenium L.
117. De Musore Epervière piloselle Hieracium pilosella L.
118. De Swertula Iris d’Allemagne Iris germanica L.
119. De Merrich (12) Raifort Armoracia rusticana Gaertn.
120. De Hatich Hièble Sambacus ebulus L.
121. De Nachtschade Morelle noire Solanum nigrum L.
122. De Ringula (13) Souci Calendula offcinalis L.
123. De Wullena Molène Bouillon‐blanc Verbascam thapsus L.
124. De Gamandrea Germandrée petit‐chéne Teucrium chamaedrys L.
125. De Centaurea Petite centaurée Erythrea centaurium Pers.
126. De Poleya Menthe Pouliot Mentha pulegium L.
127. De Beonia Pivoine Paeania offcinalis L.
128. De Bathenia Bêtoine Stachys offcinalis L. Ttev.
129. De Sichterwurtz nigra El}ébore noir Helleborus niger L.
130. De Sichterwurtz alba Ellébore blanc Veratrum album L.
131. De Bibenella Boucage saxifrage Pimpinella saxifraga L.
132. De Agleya Ancolie Aquilegia vulgaris L.
133. De Springwurtz Epurge Euphorbia lathyris L.
134. De Friddes Myosotis Myosatis sp.
135. De Berurtz Athamante ? Meum athamanticum Jacq.
Fenouil des Alpes ?
136. De Steinbrecha Saxifrage granulée Saxifraga granulata L. ?
137. De Ugera (14) ? ?
138. De Grintwurtz Chélidoine Chelidonium maius L.
139. De Lubestuckel Livèche Levisticam officinale Koch
140. De Ebich Lierre Hedera helix L.
141. De Ybischa Guimauve officinale Althaea officinalis L.
142. De Denemarcha Valériane Valeriana ofScinalis L.
143. De Nebetta (15) Cataire Nepeta cataria L.
144. De Cranchsnabel Bec‐de‐héron Erodium cicutarium L.
17
145. De Consolida Grande consoude Symphytum officinale L.
146. De Byverwurtz Aristoloche Aristolochio spec.
147. De Grensing Herbe‐aux‐oies Potentilla anserina L.
148. De Morkrut (16) Panais Pastinaca sativa L.
149. De Gensekrut Herbe‐aux‐oies Potentilla anserina
ou Potentille argentée ? ou argentea L. ?
Pâquerette ? Bellis perennis L. ?
150. De Linsamo Lin cultivé Linum usitatissimum L.
151. De Hunsdarm Mouron Alsine media L.
152. De Nysewurtz Ellébore noir Cf. cap. 28
153. De Herba Gicht Herbe aux goutteux ? Aegopodium podagraria L. ?
Nlelle des blés ? Agrostemma githago L. ?
154. De Ysena Verveine officinale Verbena offcinalis L.
155. De Satereia Sarriette des jardins Satureia hortensis L.
156. De Wolfesgelegena Arnica Arnica montana L.
157. De Syme Mouron des oiseaux Sfellaria media L.
158. De Junco Jonc Juncus effusus L.
159. De Meygilana Muguet de Mai ? Convallaria maialis L. ?
160. De Dornella Tormentille Potentilla tormentilla L.
161. De Scharleya (17) Sauge sclarce Salvia sclarea L.
162. De Storcksnabel Géranium Geronium pratense L.
163. De Benedicta Benolte Ceum urbanum L.
164. De Riza Garance Rubia tinctorum L.
165. De Musetha Lichen ?
166. De Birckwurtz Salicaire ? Lythrum salicaria L. ?
Potentille tormentille ? Tormentilla erecta L. ?
Bourse à pasteur ? Capsella bursa pastoris L. ?
167. De Astrencia Peucédan ? Peucedanum ostruthium L. ?
Impératoire ? Imperatoria ostruthium L. ?
168. De Ertpeffer Renouée ? Polygonum hydropiper L. ?
Poivre de muraille ? Sedam acre L. ?
169. De Brema Ronce Rubus fructicosus L.
170. De Erperis Fraisier Fragaria vesca L.
171. De Walt Beris Airelle myrtille Vaccinium myrtillus L.
172. De Fungis Champignons
173. De Wichwurtz Ficaire ? Rananculusfcaria L. ?
174. De Aloe Aloes Aloe vulgaris
175. De Thure Encens Boswelia spec
176. De Myrrha Myrrhe Commiphora molmol
177. De Balsamo Baumier Balsamum gileadense ?
Commiphora opobalsamum
Engl. ?
178. De Melle Miel
179. De Zucker Sucre
180. De Lacte Lait
181. De Butyro Beurre
182. De Sale Sel
183. De Aceto Vinaigre
184. De Meranda Panade
185. De Ovis Oeufs
186. De Pice Poix
18
187. De Hartz Résine
188. De Sulphure Soufre
189. De Vigbona Lupin blanc Cf. cap. 9a
190. De Kicher Pois chiche Cicer arietinum L.
191. De Wisela Haricot ? Phaseolus vulgaris L. ?
Ers ? Ervum ervilia L. ?
Dolique ? Vigna unguiculata L. Walp. ?
192. De Wichim Vesce Vicia sativa L.
19}. De Milio Millet Cf. cap. 9b
194. De Semine Lini Graine de Lin Cf. cap. 150
195. De Balsamita Balsamite Cf. cap. 37
196. De Stutgras Folle‐avoine ? Cf. cap. 86
197. De Stur (18) Amarante Blitum ? Amarantus blùum L.
198. De Lactuca Agresti Laitue Cf. cap. 91
199. De Gerla Berle Sium sisarum L.
200. De Pastinaca Panais Cf. cap. 148
201. De Borith Saponaire Saponaria offcinalis L.
202. De Spica Lavande Aspic Cf. cap. 25
203. De Semperviva Joubarbe Cf. cap. 42
204. De Brionia Bryone Cf. cap. 43
205. De Polypodio Polypode Polypodium vulgare L.
206. De Vehedistel Chardon Marie ? Silybum marianum L. (Gaertn.)
207. De Ficaria Ficaire Cf. cap. 173
208. De Weyt Guede Isatis tinctoria L.
209. De Hymelsloszel Primevère officinale Primulo veris L.
210. De Humata Maiori Pétasite ? Tussilago petusites L. ?
211. De Hufflata Minori Tussilage pas‐d’âne Tussilago farfaro L.
212. De Asaro Asaret ou Lierre terrestre Asarum europaenm L. ou
Glechoma hederacca L.
(cf. cap. 105)
213. De Hirceswurtz Peucédan ? Peucedanum cervaria Cuss.
214. De Scampina Scammonée Convolvulus scammonia L.
215. De Nimphia (19) Nymphéa Nymphaea alba L.
ou Nénuphar ou Nuphar luteum L.
216. De Catzenzagd Prêle des champs Equisetum orvense L.
217. De Zugeluich (20) ? ?
21B. De Psaffo ? ?
219. De Herba in qua Airelle ? Vaccinium vùis iduea L. ?
Rifelbere crescunt Berbéris ? Berberis vulgaris L. ?
220. De Merlinsen Lentille d’eau Lemna spec.
221. De Duddkolbe Massette Typha spec.
222. De Hartenanwe Millepertuis Hyperkam perforotum L.
223. De Thymo Thym Thymus vuJgaris L.
224. De Aloe Aloès Cf. cap. 174
225. De Plionia Pivoine Cf. cap. 127
226. De Rasela Crête de coq Rhinantus crista galli L.
227. De Dorth Brome Bromus spec.
228. De Cardo Cardére à foulon Dipsacus sativas L.
229. De Ebulo Hièble Cf. cap. 120
230. De Basilisca Basilic Ocymum basilicum L.

 

 

Plantes utilisées dans nos produits:

 

Achillée Millefeuille

Ail des ours 

Anis 

Armoise 

Baies de genièvre 

Bleuet 

Camomille 

Cannelle 

Cardamome 

Citronnelle 

Coriandre 

Curcuma 

Eglantier 

Epeautre 

Fenouil 

Feuilles de Mûre

Galanga 

Hysope anisée 

Lavande 

Mélisse 

Menthe 

Ortie 

Persil 

Psyllium 

Romarin 

Rose 

Sarriette 

Sauge 

Serpolet 

Souci (calendula)

Sureau 

Thym :

Verveine citronnée 

 

 

Qui était  Hildegarde de Bingen ?

Bénédictine, Abbesse et femme emblématique de son époque (1098-1179), Hildegarde de Bingen a marqué toute l'Europe par son rayonnement, dans le domaine de la politique, le féminisme, la musique, la spiritualité et la médecine. Son enseignement favorise la santé de l'Homme dans ses dimensions physiques, psychologiques et spirituelles. Cette médecine douce conçue au Moyen-Âge est restée vivante. Elle garde une pertinence exceptionnelle à notre époque, y compris compte tenu des avancées de la science. Célèbre en Europe du Nord, Hildegarde de Bingen est de plus en plus connue en France.

 

La personnalité universaliste de Hildegarde de Bingen inspire au plus haut point notre destin d’homme et de femme du XXIème siècle. Elle a donné à son destin de femme du moyen-âge une dimension bluffante dans des domaines très différents ce qui en dit long sur sa force de caractère. On peut aussi y voire la capacité hors norme des personnalités historiques ayant accompli leur vie dans ses dimensions spirituelles, psychiques, physiques et relationnelles. Cette impression est d’autant plus remarquable qu’elle a conservé sa puissance et sa capacité d’attraction au travers de ce qui a pu nous parvenir de sa vie et de son œuvre après 9 siècles d’Histoire.

 

-          Hildegarde de Bingen depuis son enfance est une mystique que l’on devine en dialogue avec sa dimension sacrée. Sa vie de religieuse est principalement tournée vers le développement de cette dimension spirituelle.

-           Hildegarde de Bingen est un esprit cultivé à la fois intuitive, artistique (composition de chants sacrés, œuvres poétiques …) et intellectuelle, réfléchie, puissante et pénétrante dans ses pensées (son impressionnante œuvre littéraire et de dirigeante de ses abbayes), son jugement ferme, sa capacité à manier des concepts complexes.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Hildegarde_de_Bingen

-          Son œuvre scientifique, notamment sur le plan botanique et médical, sa curiosité universaliste.

-          Sa connaissance du corps, de la santé de l’homme, son esprit pratique de médecin ayant à soigner concrètement les malades venus au monastère (à son époque les monastères faisaient office de clinique et leurs jardins des simples de pharmacie).

-          Sa stature de femme politique portant avec courage la force de ses convictions vers les puissants de son époque, pape et empereur compris.

-          Son carisme de dirigeante ayant en charge la vie physique et le développement spirituel de ses moniales pour 2 abbayes.

 

Principes de santé de Hildegarde de Bingen

L’apport de Hildegarde de Bingen sur le plan de la santé est celle d’une érudite, une praticienne ayant en charge des vies humaines à soigner, une visionnaire ayant l’intuition du fonctionnement du corps et de sa santé, voire celui du monde et de la destinée humaine.

 

Les principes de vie et de santé qu’elle a expérimenté, conçu et développé par écrit en particulier dans  Causae et curae « Les causes et les remèdes », dans « Physica » (Encyclopédie de la nature) ou dans « Scivias » (écrits visionnaires et mystiques) ont une portée intemporelle, y compris à notre époque moderne.

Seule une personnalité universelle de la trempe et l’expérience de Hildegarde de Bingen peut nous proposer une approche de la santé accomplie de l’homme dans ses différentes dimensions, une santé holistique.

 

-          La santé de l’homme est celle de son corps de son esprit et de son âme.

-          Il faut alimenter ses trois dimensions par les aliments adaptés. Travail spirituel, équilibre intellectuel et psychique, accomplissement social vertueux.

-          Les actions, le mode de vie, les pensées sont fauteurs de santé ou de maladie tout comme les aliments, l’air, l’environnement.

-          Les différents tempéraments humains ont des forces et des faiblesses différentes, il convient de le prendre en compte dans le diagnostic et les traitements.

-          Différentes humeurs coexistent dans le corps et leur déséquilibre crée la maladie. Une interprétation des causes de maladie est permise moyennant cette compréhension

-          La prévention est la meilleure médecine, qui consiste à conserver « la viriditas » force de vie, par une alimentation, un comportement moral et une vie juste dans ses trois dimensions.

-          La plupart du temps l’homme crée lui-même ses maladies car il ne respecte pas les équilibres.

-          Certains aliments provoquent la tristesse, la dépression, le mal de vivre. D'autres aliments, au contraire, rendent joyeux. Ces aliments sont source de santé et de vitalité pour le corps, mais aussi pour l'âme qui vit alors dans la sérénité et la joie. 

 

Ces principes constituent une philosophie de la vie. Cette approche dans sa seule vocation thérapeutique est une véritable médecine holistique.

 

 

D’un point de vue pratique pour la vie quotidienne il convient de cultiver une harmonie globale du corps, de l’esprit et de l’âme.

 

-          Par l’alimentation « Hildegardienne » : consommer les aliments de la joie comme l’épeautre,  supprimer ou réduire les aliments qui favorisent « la bile noire », une alimentation diététique riche en végétaux et pauvre en produits animaux

-          Le jeûne Hildegardien

-          Le bon fonctionnement des organes (ex : les organes de la digestion dont l’intestin ) et intervenir rapidemnt contre leurs dérèglements en modifiant les causes et en utilisant des aliments remèdes décrits par Hildegarde (Liber de plantis, 1er chapitre de Physica)

-          L’hygiène de vie, l’exercice,

-          L’environnement émotionnel, l’accomplissement social

-          Les pratiques spirituelles : prière, méditation…

 

Le message de Hildegarde de Bingen est universel, de sorte que chacun peut y trouver matière à améliorer sa vie et sa santé. Il le fera selon ses propres convictions chrétiennes, spirituelles ou pratiques.

Voici diverses sources d’écrits, de méthodes, de centres d’enseignement pour alimenter et concrétiser cet apport concret dans votre vie quotidienne à vous :

 

Bibliographie sur Hildegarde de Bingen :

Laurence Moulinier, L'Œuvre scientifique d'Hildegarde de Bingen, thèse, université Paris-VIII, 1994

Daniel Maurin, Sainte Hildegarde, la santé entre ciel et terre, Jouvence, 2001 (réédition)

Régine Pernoud, Hildegarde de Bingen : Conscience inspirée du xIIe siècle, Éditions du Rocher, 1994 (ISBN 2 26801796 6)

Pierre Dumoulin, Hildegarde de Bingen, Prophète et docteur pour le troisième millénaire, EDB, Nouan-Le-Fuzelier, 12 septembre 2012, (ISBN 978-2-84024-440-0)

Prévention et guérison des maladies selon Hildegarde de Bingen Wighard Strehlow F.-X. de Guibert (juillet 2010) 9782755403657

Toute la science médicale de sainte Hildegarde : la diététique, la théorie de l'équilibre, la diète, la lithothérapie...Wighard Strehlow Ed. Médicis (juin 2008) 9782853273619

L'art de guérir par l'alimentation selon Hildegarde de Bingen : recettes, traitements et régimes Wighard Strehlow

F.-X. de Guibert (avril 2007) 9782755401066

Hildegarde De Bingen : sa médecine au quotidien : automédication pour toute la famille avec des recettes originales de Hildegarde Wighard Strehlow G. Trédaniel (avril 2003) 9782844454324

La petite pharmacie domestique de Hildegarde de Bingen Auteur : Gottfried Hertzka, Courrier du livre2004 2-7029-0379-7

Les remèdes de santé d'Hildegarde de Bingen paul ferris, Marabout santé 2002, 978-2-501-05393-8

Les secrets de bien-être d’Hildegarde de Bingen, Mélanie Schmidt-Ulman, Ed. Leduc 2016, 979-10-285-0237-9

 

En quelles occasions ?

Les produits Hildegarde de Bingen s’utilisent en toutes occasions. Les plantes médicinales, fleurs, fruits et épices bio qui les composent vous font profiter de leurs bienfaits et de leurs vertus à tous moments de la journée !

Tisanes, potages, épices, graines ou céréales, ils se présentent sous toutes les formes pour vos moments de détente, votre cuisine ou durant les repas.

 

Le Jeûne Hildegardien :

Le jeûne dispense le corps du travail de la digestion et lui permet de consacrer son énergie à sa propre régénération.

C’est vrai du point de vue physique comme psychique.

Hildegarde de Bingen conseille le jeûne dans des cas définis de « 29 maladies de l’âme ».

Le jeûne se prépare par une période préalable de deux semaines où il faut alléger son alimentation : diminution jusqu’à suppression des produits contenant de l’albumine (charcuterie, viande, œuf, produits laitiers etc…) et des excitants (café alcool, cigarettes) plus pratiquer une activité physique.

Puis adopter un régime simple à base d’épeautre (3 fois par jour) de fruits et de légumes de saison pendant plusieurs semaines (idéalement de 4 à 6 semaines).

 

Des formules de jeûne plus restrictif sont à pratiquer avec l’assistance d’un praticien.

Voir les livres du Dr Strehlow pour plus de détails.

 

Par ailleurs d’autres formes de jeûnes hildegardiens sont proposés : voir l’Institut hildegardien et le livre de Mélanie Schmidt-Ulmann qui vient de sortir :

Un jour par semaine à des fins préventives

Ou sur des durées de 3 jours à une semaine pour un effet plus puissant.

Exemple d’alimentation de jeûne

-          Matin : tisane + gâteau de gingembre

-          Midi : Soupe d’épeautre

-          Soir : Bouillon de légumes et tisanes

 

La journée type Hildegarde de Bingen

Au réveil : On respire profondément, on s’étire et on délasse son corps en le mettant en mouvement. Puis on médite quelques instants : pour s’apaiser et relativiser tout au long de la journée !

 

Le rituel du matin : on se défatigue les yeux en suivant les conseils écrits par Hildegarde : Pour elle, fixer notre regard sur une étendue naturelle (plaine, lac, rivière…) était le meilleur moyen pour « écarter le trouble des yeux » !

 

Le petit-déjeuner : Le petit déjeuner traditionnel pour Hildegarde est l’habermus, cuisiné sous forme de gruau. Hildegarde préconisait de préférer les aliments cuits le matin, plutôt que crus, car moins faciles à digérer. On suivra aussi son conseil en préférant un thé ou une tisane plutôt qu’un café !

 

Le déjeuner : Hildegarde avait pour principe de manger ses aliments à température ambiante. Essayez-donc de limiter les repas à base de plats froids.

 

La sieste : Après le repas, on se permet une petite sieste (sans s’allonger tout de suite après) car c’est bon pour le bien-être.

 

Le dîner : on mange léger, des aliments faciles à assimiler (légumes cuits, céréales comme l’épeautre…) pour bien préparer son corps au coucher.

 

Le coucher : Trouvez votre équilibre de sommeil ! Hildegarde écrivait que l’homme doit respecter le rythme de la nature pour ne pas être affaibli.

N’oubliez pas de vous octroyer quelques instants de méditation, pour dormi d’un sommeil léger.

 

Guide pratique

Tisanes Hildegarde de Bingen :

Les tisanes peuvent être consommées chaudes ou froides ! En hiver, rien de mieux qu’une infusion classique avec de l’eau chaude. En été, faites infuser vos tisanes dans une carafe d’eau froide au frigo, ou encore à l’eau chaude puis frappées sur un lit de glaçons. Pour profiter des vertus des plantes toute l’année !

 

Psyllium

Le psyllium est une graine qui s’épaissit et forme un gel au contact de l’eau. Avaler 1 cuillerée à soupe de graines au cours des repas puis boire un grand verre d’eau (150ml) ou l’incorporer dans les préparations car il est intéressant de l’utiliser comme épaississant.

Psyllium*(plantago afra, de culture européenne) est variété qui était utilisée du temps de Hildegarde et est présent dans les préparations de Aromandise.

 

Habermus et épeautre torréfié

Un goûter ou un petit déjeuner optimal ! L’habermus peut se consommer comme des céréales avec du lait de soja ou un yaourt, mais aussi comme du porridge cuit dans de l’eau ou du lait et rallongé avec des fruits secs et du miel.

L’épeautre torréfié est une alternative au café pour ceux qui souhaitent consommer moins de caféine, et il offre un délicieux goût caramélisé grillé.

 

Epices

Les épices Hildegarde de Bingen peuvent être incorporé dans vos préparations, rajoutés à la cuisson des plats ou saupoudrés sur vos assiettes comme des condiments.

 

Les soupes et potages

Les soupes et potages Hildegarde de Bingen sont idéals en tant que soupes instantanées ou bien en tant que bouillon ou encore en base de soupes plus élaborées !

 

 

actualités HDB aujourd’hui

 

Peut-on utiliser les écrits originaux de Hildegarde de Bingen, comme des recettes à appliquer à la lettre ?

Nous considérons que des progrès significatifs ont été faits dans la connaissance des plantes, leurs vertus, leurs modes d’action, et le fonctionnement du corps humain depuis 9 siècles. Nous préférons ne pas les ignorer car ils complètent et enrichissent utilement la connaissance pratique et visionnaire impressionnante de Sainte Hildegarde.

Nous avons pris le parti de ne pas nous en remettre uniquement à la lettre (ou à ce que l’on peut en comprendre) de ses écrits. En effet, son encyclopédie naturelle Physica est un ouvrage immense et visionnaire mais qui doit être abordé en prenant en compte son contexte historique.

Notamment la vocation universaliste typique de l’époque de couvrir tous les règnes (animaux, minéraux) dans une encyclopédie, implique des degrés d’implication personnelle différents de Hildegarde de Bingen et d’emprunts à des auteurs antérieurs. Voire des apports ultérieurs d’autres auteurs que Hildegarde. Ainsi, des versions recopiées (processus habituel de duplication avant l’imprimerie !) ont également été enrichies de nouveaux chapitres après sa mort. Sa connaissance originale, intime et pratique des plantes apparait comme la plus impressionnante. Le Liber plantis, première section de Physica compte pas moins de deux‐cent‐trente chapitres consacrés à autant de plantes, avec leur usage pratique en diététique et thérapeutique.

 

Les écrits de Hildegarde sont parfois  sujets à interprétation. La description des phénomènes physiologiques et psychiques dans son œuvre doivent être compris dans une langue et avec une interprétation des mécanismes de la vie d’une autre époque. Par ailleurs l’identification de certaines espèces botaniques reste incertain et les variétés et cultivars de plantes cultivées ont souvent évolué considérablement (exemple pêche ou prune).

Malheureusement, on ne peut consulter Sainte Hildegarde aujourd’hui pour avoir des précisions et conseils actualisés au contexte de notre époque J.

C’est pourquoi nos recettes sont librement inspirées de l’enseignement de Hildegarde de Bingen.

 

Pour plus d’informations lire : https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00608791.

Approfondir les principes de santé de Hildegarde

Plusieurs associations et mouvements en France et en Europe proposent des stages, des séminaires, des produits qui proposent de vivre et d’approfondir les principes de santé holistique de sainte Hildegarde.

Pour plus d’informations www.institut-hildegardien.com.

 

Des thérapeutes, naturopathes, médecins, pharmaciens, conseillers en boutique sont formés chaque année aux principes de santé de Hildegarde, par exemple : naturopathe hildegardien ou conseiller hildegardien.

Pour plus d’informations www.annuairehildegarde.com.


Haut