Quelles différences entre des encens traditionnels et des bâtonnets parfumés ?

Dans: Commerce équitable Posté le:

Quelles différences entre des encens traditionnels et des bâtonnets parfumés ?

Il est aujourd’hui courant de confondre les bâtonnets trempés du commerce et les encens traditionnels. Pourtant, ce sont deux méthodes de fabrication bien différentes à ne surtout pas confondre :

Les encens véritables sont produits suivant les méthodes de fabrication traditionnelles. Les ingrédients utilisés sont des matières premières naturelles de grande qualité, pour un mode de fabrication artisanal ; en totale opposition avec les encens trempés dans des bains de solvants et parfums de synthèse que l’on retrouve très généralement commercialisés à disposition du grand public.

Plus précisément, les encens traditionnels constituent plusieurs étapes de fabrication :

Premièrement, la préparation d’ingrédients comme de la poudre de bois et de plantes, d’aromates, d’épices, de résines aromatiques et d’huiles essentielles.

Deuxièmement, le mélange et le malaxage des ingrédients sous forme de pâte.

Troisièmement, la transformation de la pâte en bâtonnets par extrusion ou par roulage de la pâte à la main sur un bâtonnet de bambou.

Vient enfin la dernière étape, le séchage et le conditionnement.

En revanche, les bâtonnets trempés que l’on retrouve facilement dans le commerce consiste en un façonnage de bâtonnets sans arôme avec des méthodes de fabrication beaucoup plus simples et rapides : les bâtonnets sont ensuite trempés dans un bain liquide contenant une base de parfums, de solvants, et de colorants en majorité synthétiques.

Les bâtonnets sont ensuite séchés et conditionnés.

Il faut donc faire attention à ne pas faire d’amalgame sur tous les encens, alors que c’est une famille de produits très variés qui ne transmettent pas les mêmes vertus.

Il existe des encens très émissifs, dont il faut limiter l’usage. Il existe également des encens de mauvaise qualité qui n’apportent pas suffisamment de bénéfice produit aux consommateurs et dont l’emballage revendique souvent le contraire.

Pour remédier à cela, veillez à :

- Consulter la liste des différentes certifications/logos/labels inscrits sur l’emballage du produit comme « 100% naturel » et « ICEA » garantissent un cycle de production écologique, le respect de la réglementation sur la santé du consommateur et l’absence de produits de synthèse.

- Préférer les encens fabriqués avec des ingrédients naturels : les composants émis ont de nombreuses propriétés aux effets positifs pour le bien-être que les encens trempés dans des parfums de synthèse n’ont pas.

- Privilégiez les marques françaises responsables : elles respectent la réglementation sur les ingrédients autorisés et sont régulièrement contrôlées.

- Adaptez la durée de combustion (masse brûlée) au volume de la pièce. (Un encens japonais de 13 cm, durant 30 minutes convient à une chambre ou une salle de bain. Pour les toilettes, coupez-le en 2 !)

- Utilisez occasionnellement les encens les plus émissifs. Ex : Pour un encens en résines à brûler sur un charbon, une ou deux fois par mois est raisonnable. 

Quelle est la réglementation concernant les encens ?

Les encens sont considérés par les autorités européennes comme des mélanges chimiques, peu importe leur composition.

La réglementation qui les concerne est donc celle des produits chimiques : Reach et CLP.

C’est pourquoi les mentions réglementaires, signalant les dangers et les précautions d’usage, doivent être présentes sur les emballages à destination des consommateurs. Et cela même pour des encens 100% naturels : la réglementation ne fait pas de différence entre les produits composés d’ingrédients d’origine naturelle et ceux composés d’ingrédients synthétiques.

De nombreuses molécules présentes dans la nature sont réactives et potentiellement dangereuses. Le terme « naturel » n’est pas synonyme de non-dangerosité.

 

Commentaires

Laissez votre commentaire

Haut