Notre position sur l'encens en tant que professionnels depuis 25 ans - LES ENCENS DU MONDE

Dans: On en parle Posté le:

L’exposition aux polluants émis par les encens est-elle préoccupante ?

Situation actualisée au 15/9/2017

------------------------------

Plusieurs articles et informations TV alarmistes au sujet des encens et bougies ont été publiés la semaine dernière.

Ils font suite à la livraison d’une étude technique commandée au CSTB et INERIS par l’Agence de l’Environnement et de maîtrise de l’énergie de juillet 2017, accompagnée surtout  de l’interview de Mme Nadia Herbelot, Cheffe de service qualité de l’air à l'ADEME.

- Les prises de position des journalistes sont souvent simplistes voire parfois déforment les conclusions de l’étude.

- Certaines modalités d’usage de l’encens retenues par l’étude forment un scénario extrême, qui ne peut concerner qu’une ultra-minorité d’utilisateurs. Les conclusions alarmistes concernent ce scénario. 

- L’étude au contraire conclut à « aucune situation préoccupante » pour les usagers de l’encens « dans les usages les plus courants ».

- Un amalgame est fait sur tous les encens, alors que c’est une famille de produits très variés.

Il existe des encens très émissifs, dont il faut limiter l’usage. Il existe des encens de mauvaise qualité qui n’apportent pas suffisamment de bénéfice produit aux consommateurs et dont l’emballage revendique souvent le contraire.

- La comparaison avec les bougies telle qu’elle est faite est inéquitable car elle repose sur des données expérimentales qui ne mesurent pas l’exposition réelle de ces 2 familles de produits.

L’encens devient dans cette communication, une nouvelle fois le bouc émissaire d’un phénomène global de pollution de l’air intérieur, alors que sa contribution y est généralement marginale.

Les Encens du Monde® est engagé depuis 25 ans dans la recherche, la fabrication et la commercialisation d’une gamme d’encens dont la qualité est reconnue.

Nous dénonçons cette manipulation de l’information menée à des fins alarmistes et de recherche d’audience.

Nous prenons position et défendons l’usage  des encens authentiques (et de ceux-là seulement *1). 

Il y a dans l’usage de ces produits une dimension culturelle, historique, de liberté individuelle d’une part.

D’autre part, bien loin de l’image déformée par cette mauvaise communication de produits polluants et inutiles, Les encens authentiques peuvent avoir une contribution clairement positive à notre bien-être et notre bien vivre et ceci sans danger particulier, pour peu que l’on choisisse les bons produits et que l’on suive les bonnes pratiques.

Nous traitons dans cet article uniquement les nouveaux développements au vu des éléments qu’elle apporte au sujet déjà largement débattus à plusieurs reprises.

Pour les éléments de réponse de fond à ce débat, nous renvoyons les lecteurs aux publications que nous avons déjà postées en juin 2016.

*1 Encens authentiques = préparations majoritairement à bases de bois, plantes, aromates, résines aromatiques, huiles essentielles et non pas des supports trempés dans des mélanges solvant + bases de parfums artificiels, alias les « bâtonnets trempés »,  comme 90% des produits commercialisés de façon abusive à notre avis sous l’appellation « encens ».

 

Michel Pryet

Gérant fondateur de Aromandise et de la marque Les Encens du Monde

Cliquez-ici pour plus d'infos : 

nos articles publiés en 2016 

notre expertise face à la polémique

questions et réponses – les bonnes pratiques 

Commentaires

Laissez votre commentaire

Haut