Le dit du Genji : un résumé pour les adeptes de littérature

Dans: On en parle Posté le:

Une source d'inspiration que nous partageons avec vous 

On vous fait cadeau d’un petit topo de cette œuvre majeure qui nous a inspirée dans la création de nos gammes d’encens par sa poésie.


Ambiance tamisée 

Le roman se déroule dans l’ancienne capitale, actuellement Kyoto dans une atmosphère raffinée de la Cour Impériale. On se laisse rapidement emplir de la douceur et de l’élégance que dégage le Dit du Genji grâce à sa tonalité reposante la description détaillée du roman le rend presque palpable. L’auteure, Murasaki Shikibu, dissèque avec précision les relations humaines et révèle au grand jour tous leurs aspects de façon très subtil. Nous savons que les japonais accordent une grande importance aux saisons et aux éléments de la nature en général, ainsi il n’y a pas de surprise lorsque l’on voit les femmes être comparées à des fleurs. Voici un extrait de l’œuvre qui illustre bien ces propos :

« La passion reflète les saisons, je change de la même manière qu’elles ».

Un rêve éveillé emprunt de poésie

Ce texte fondateur, faisant partie intégrante de la culture japonaise, décrit à travers le héros, Genji le Radieux, l’univers féminin et ses qualités morales qu’esthétiques. C’est cependant une œuvre difficile à appréhender car il y a beaucoup d’informations à retenir concernant les personnages et on peut être rapidement perdu à cause des titres changeant ! En effet, dans le roman comme dans la vraie vie à cette époque, on ne connaissait les gens de la Cour que par leur titre et non leur nom ou prénom. L’usage d’un nom était considéré comme grossier et était seulement utilisé pour les domestiques, par exemple.

De manière générale, nous sommes subjugués par la maîtrise de la narration mêlant poésie, réflexion philosophique, analyse sociologique et psychologique. Le dit du Genji est une illustration parfaite de l’impermanence de ce moment et de la vanité ultime de toute entreprise humaine*. Le dit du Genji est une œuvre à caractère profondément humain et a l’art d’exprimer les sentiments en poésie, ce qui crée un univers fascinant autour du roman. On a l’impression d’être dans un rêve éveillé, on est bercés par la beauté des mots dans un langage soutenu dont la mélancolie omniprésente nous transperce. Ce qui en fait aussi bien une lecture atypique qu’inoubliable comme l’exprime si bien cette citation de Minh Tran Huy « la beauté poignante des choses fragiles ».

*Comme l’explique René Sieffert dans sa traduction du roman. 

                                                                                                                                                                                                                                                    Ce roman a profondément inspiré notre gamme d’encens Karin : vous souhaitez en savoir plus sur la gamme ? C’est par ici !

Commentaires

Laissez votre commentaire

Haut