Être rassasié, ça passe aussi par le plaisir !

Dans: On en parle Posté le:

Être rassasié, ça passe aussi par le plaisir !

« Je mange par gourmandise » est une phrase bien utilisée ! Vous le connaissez bien, ce moment où vous avez le ventre plein mais vous picorez encore ce qu’il y a sur la table devant vos yeux.

Cela est lié à ce sentiment de rassasiement qui n’est toujours pas présent même après un repas complet, qui nous fait manger plus que ce dont on a réellement besoin.

Inspirons-nous d’Okinawa, Japon, célèbre pour sa population qui vit très longtemps et en bonne santé ! L’un de leurs adages est de manger raisonnablement, sans atteindre ce moment où l’on se sent « plein ».

Voici nos conseils !

Pour commencer, faisons la différence entre être rassasié et le sentiment de satiété.

La sensation de satiété est un état de non-faim tandis que le rassasiement a une dimension plaisir. De ce fait, on peut être rassasié d’un aliment (ne plus en avoir envie) mais continuer à manger d’autres plats !

La satiété est déclenchée par la réponse à des besoins physiologiques comblés par les apports nutritionnels des aliments que l’on a ingérés. Celle-ci est signalée grâce à une hormone, l’hormone de la satiété ou Leptine. Il est donc important de consommer un repas équilibré, tout en étant à l’écoute de son corps (par exemple, si on manque de protéines, on aura envie d’aliments riches en protéines).

Il est bon de noter que le cerveau est largement perturbé lorsqu’on pratique une activité parallèle au repas : il est donc important de faire une réelle pause repas, où l’on est attentif à ce que l’on mange sans que notre attention soit captivée par autre chose (télévision, portable, ordinateur par exemple). De cette manière, le signal de satiété sera plus rapide. On se note aussi de consacrer 30 min minimum à son repas, de manière à bien mâcher et prendre conscience des saveurs et des textures qui composent son assiette.

Parce que pour être rassasié, cela passe par le plaisir ! C’est pourquoi il est important de varier les modes de préparation, les saveurs et les aliments en cuisine. On ne se contentera pas de manger des brocolis cuits à l’eau ou des spaghettis à la sauce tomate sans variation, car c’est le meilleur moyen d’avoir envie de continuer à manger malgré un ventre plein. La cuisine est infinie ! On peut assaisonner sans fin, cuire les aliments à la vapeur, à la poêle, au four…. Pourquoi se contenter de toujours faire comme d’habitude ?

Commentaires

Laissez votre commentaire

Haut